À propos

Michener50

Intro

Depuis 50 ans, le Prix Michener rend hommage aux contributions journalistiques exceptionnelles en faveur de l’intérêt public qui exercent un impact positif sur la société. En 1987, la Fondation des Prix Michener a commencé à offrir des bourses aux journalistes d’expérience afin de leur permettre de s’absenter du travail pour étudier et perfectionner leurs compétences professionnelles.

Le Prix Michener et les Bourses Michener sont administrés par la Fondation des Prix Michener en collaboration avec la Fondation Rideau Hall.

Michener 1978 - Schreyer
Sandy Baird (au centre), éditeur du quotidien Kitchener-Waterloo Record, reçoit le Prix Michener de 1978 de la part du très honorable Edward Schreyer, ancien gouverneur général du Canada, et son épouse Lily Schreyer.
gagnant 1970

Le Prix Michener

Le Prix Michener fait l’éloge et la promotion de l’excellence en matière de journalisme au service de l’intérêt public des Canadiennes et Canadiens. Créé par le regretté Roland Michener, à cette époque gouverneur général, le tout premier Prix Michener a été octroyé en 1971.

Il importe que le Prix soit octroyé à un organe de presse et non à un individu; l’excellence journalistique étant atteinte grâce à l’engagement de tous celles et ceux qui, au sein de l’organisation médiatique, créent un climat propice à la réussite – rédactrices, rédacteurs, éditrices, éditeurs et recherchistes. Telle était la vision de M. Michener et du comité du Cercle des journalistes. Essentiellement, le Prix reconnaît l’importance de l’effort d’équipe.

Apprenez-en plus au sujet des critères d’admissibilité au Prix Michener ici.

travail

Les bourses

En 1987, la Fondation des Prix Michener a commencé à offrir des bourses aux journalistes d’expérience afin de leur permettre de s’absenter du travail pour étudier et perfectionner leurs compétences professionnelles.

guilbert

Les bourses aujourd'hui

Aujourd’hui, la Fondation des Prix Michener propose deux bourses : la Bourse Michener-Deacon pour le journalisme d’enquête et la Bourse Michener – L. Richard O’Hagan pour les études en journalisme. Chacune de ces bourses, d’une valeur de 40 000 $, comprend des dépenses à justifier pouvant aller jusqu’à 5 000 $.

Apprenez-en plus au sujet des critères d’admissibilité aux bourses ici.

Roland Michener
Roland Michener

Roland Michener

Le très honorable Roland Michener est nommé gouverneur général en 1967, l’année même du centenaire de la Confédération canadienne. Il préside les premières cérémonies d’investiture de l’Ordre du Canada, de l’Ordre du mérite militaire et des Décorations pour actes de bravoure ainsi que la toute première cérémonie de remise du Prix Michener.

En poste, il estimait que son rôle de gouverneur général lui conférait une position unique pour inspirer les Canadiennes et Canadiens en applaudissant à leurs meilleures réalisations. Son appui à l'excellence s'étend aussi au journalisme, avec la création, en 1970, du Prix Michener.

En 1969, tandis que le Prix Michener prend lentement forme, Wendy Michener, la fille de Roland et de Nora Michener, journaliste et animatrice, perd soudainement la vie. Une fois son mandat de gouverneur général arrivé à échéance, Roland Michener continue d’appuyer le Prix et assiste même à toutes les cérémonies de remise du Prix jusqu’à l’année de son décès, en 1991.

Roland Michener a été gouverneur général de 1967 à 1974. Auparavant, il a été député fédéral et Président de la Chambre des communes de 1957 à 1962. Il a en outre agi à titre de haut-commissaire en Inde et de premier ambassadeur du Canada au Népal.

trophee
John Matthews

Le trophée

En 1970, tandis que Rideau Hall travaille à la mise sur pied d’un prix annuel pour l’excellence en matière de journalisme au service de l’intérêt public, on demande au sculpteur canadien John Matthews d’en concevoir le trophée. gé de 28 ans seulement et ayant étudié et travaillé comme sculpteur aux États-Unis, en Angleterre et au Canada pendant plusieurs années, Matthews accepte ce premier mandate avec enthousiasme.

Pour donner corps au Prix Michener, il conçoit une plaque rectangulaire de bronze qu’il assied sur une base de marbre blanc, pour une hauteur totale de neuf pouces. Sur un côté, il dispose aléatoirement quelques caractères antiques pour rappeler l’écriture caractéristique figurant sur les journaux imprimés. Sur ce même côté, il ajoute une inscription gravée, dans les deux langues officielles du Canada : The Michener Award for Journalism – Le Prix Michener du Journalisme.

De l’autre côté du trophée, on retrouve plusieurs lignes qui s’entrecroisent et qui mènent vers une série d’empreintes représentant des groupes distincts, le tout évoquant la communication par ondes aériennes et voie électronique.

En 1983, la Fondation des Prix Michener crée un nouveau prix pour souligner les réalisations individuelles témoignant de l’excellence en journalisme au service de l’intérêt public. À nouveau, on mandate Matthews pour fabriquer le trophée qui sera plus tard connu sous le nom de Prix Spécial Michener-Baxter.

Bien qu’il ressemble au trophée du Prix Michener, il est de forme circulaire plutôt que rectangulaire. D’un côté de la plaque de bronze figurent quelques caractères antiques – tirés d’ailleurs du nom « Michener ». Une carte du Canada décore l’autre côté de l’œuvre.

La Fondation des Prix Michener

En 1983, le Cercle national des journalistes transfère l’administration du Prix Michener à un organe nouvellement créé et appelé la Fondation des Prix Michener. En 2020, la Fondation des Prix Michener unit ses forces à celles de la Fondation Rideau Hall pour accroître la portée du Prix Michener et ainsi permettre au programme de mieux soutenir et célébrer l’excellence journalistique au Canada pour de nombreuses années à venir.

Le conseil d’administration

Direction

Président : Pierre-Paul Noreau
Vice-présidente et juge en chef : Margo Goodhand
Président sortant : Alan Allnutt
Trésorier : Ali Duret
Secrétaire : Kim Kierans

Administratrices et administrateurs :

James Baxter
Madeleine Blais Morin
Michael Cooke
Paul Deegan
Ed Greenspon
Paul MacNeill
Teresa Marques